Les négociations chez UPS aux États-Unis

En tant que travailleurs d’UPS Canada, vous vous demandez peut-être quelles sont les conséquences du vote de ratification de vos confrères et consœurs américain(e)s.

Sachez que le contrat de travail des travailleurs américains est distinct et que, par conséquent, il n’est pas applicable aux travailleurs canadiens. D’autant plus que le processus de négociation pour les travailleurs américains d’UPS est différent de celui des Canadiens.

Par exemple, au Canada vous avez une convention collective qui inclut tous les travailleurs et les travailleuses. Aux États-Unis, ils ont une convention-cadre et plusieurs ententes locales ou régionales.

Vous trouverez ci-dessous une mise à jour provenant du Comité de négociation américain. On y répond aux questions en rapport avec le processus de ratification, au taux de participation et sur la suite des choses. Nous rappelons en même temps l’importance de voter lorsqu’il est temps de prononcer sur les décisions importantes, telles que la ratification d’une convention collective.

Visitez UpsRising.org (site en anglais) si vous souhaitez en savoir plus sur les négociations aux États-Unis. Vous pouvez également contactez votre section locale avec si vous aviez des questions ou des inquiétudes.

Compte rendu sur l’état de la ratification de la convention d’UPS
Publié initialement sur upsrising.org (site en anglais)

Depuis l’annonce d’un accord provisoire avec UPS, le comité national de négociation (CNN) a transmis aux membres un nombre sans précédent de dépliants et de sommaires expliquant les dispositions de la convention. Nous avons organisé des conférences téléphoniques pour présenter les améliorations contenues dans le nouvel accord et prendre note des questions des membres, auxquelles des réponses écrites ont été fournies et publiées sur différentes plateformes électroniques. Les membres appuyant et s’opposant à l’accord provisoire ont passé en revue tous les aspects de la proposition et échangé leurs points de vue en toute liberté et avec vigueur sur les médias sociaux et au travail. Les échanges ont été énergiques et tous les membres ont pu obtenir très facilement l’information dont ils avaient besoin afin d’appuyer ou de rejeter la nouvelle convention-cadre nationale d’UPS ainsi que le supplément et l’avenant les concernant.

Une fois les bulletins de vote imprimés et prêts à distribuer aux membres, le CNN et les opposants à l’accord ont encouragé leurs membres à voter, à plusieurs reprises. Le CNN a communiqué avec ses membres par la poste, en publiant des messages sur les médias sociaux, par messagerie texte et au moyen d’appels automatisés, les exhortant à exercer leur droit de vote. La Section locale a communiqué avec ses membres sensiblement de la même façon, afin de les encourager à participer à la ratification.

Le CNN a mis sur pied un processus de scrutin électronique, en remplacement des bulletins de vote papier traditionnels, afin de faciliter et simplifier le processus. Tous les membres pouvaient voter facilement par ordinateur ou au téléphone, et ainsi exprimer leur opinion au sujet de la convention. De plus, le processus offrait la possibilité de changer son vote jusqu’à la fermeture du scrutin.

Malgré tous les efforts du CNN, des sections locales et des membres pour encourager le vote, 44,3 % seulement des membres admissibles d’UPS ont participé au référendum de ratification de la convention-cadre nationale. Seulement 92 604 (44,3 %) des 209 043 membres ayant droit de vote ont exercé ce droit. Les résultats du décompte révèlent que 42 356 (45,8 %) ont approuvé la convention proposée et 50 248 (54,2 %) l’ont rejetée.

La Constitution internationale prévoit qu’ « une majorité des deux-tiers (2/3) sera requise pour rejeter l’offre finale… » lorsque moins de 50 % des membres se prononcent sur une offre finale de convention. Le défaut des membres de rejeter l’offre par au moins les deux-tiers des membres votants « exigera du comité de négociation d’accepter l’offre finale ou toute disposition supplémentaire qu’il pourra négocier. » Les résultats révèlent que la majorité des membres n’ont pas voté et que les deux-tiers de ceux qui ont voté n’ont pas rejeté l’offre. La Constitution internationale ne donne aucun choix au CNN dans de telles circonstances. Le CNN a informé UPS des conditions de ratification au début des négociations, conformément à la loi. Cette disposition est prévue dans la Constitution depuis la convention de 1991. Si la majorité des membres ayant droit de vote avaient exercé leur droit de vote en lien avec cette ratification, comme l’ont fait les membres à l’emploi d’UPS Freight, il aurait suffi d’une majorité simple des voies pour accepter ou rejeter l’accord. Le nombre de membres visé par la convention-cadre nationale d’UPS ayant exercé leur droit de vote n’a pas été suffisant. Comme l’a si bien démontré le résultat des élections présidentielles américaines de 2016, remporter le vote populaire ne signifie pas automatiquement une victoire à l’élection lorsque la Constitution vous oblige à remporter le vote des grands électeurs. Les Teamsters aussi doivent respecter les règles de leur Constitution. La convention-cadre nationale d’UPS a donc été ratifiée.

Le comité entend demander à UPS de revenir à la table de négociation afin d’apaiser les craintes de plusieurs membres concernant la convention-cadre nationale d’UPS. Nous vous tiendrons au courant des développements. La convention-cadre nationale d’UPS est toutefois considérée comme ratifiée, selon les résultats annoncés ce soir. De plus, les suppléments et avenants régionaux et locaux ont été comptés et le comité de négociation national assurera le suivi nécessaire avec ces comités, afin d’aller de l’avant.

La convention-cadre nationale d’UPS, dans son ensemble, ne sera finale que lorsque tous les suppléments et avenants auront été réglés. Le CNN est donc prêt à aider les comités de négociation des suppléments à obtenir une autre offre de contrat à présenter aux membres touchés.

Ce fut un long processus. Nous vous rappelons que les dispositions de la convention de 2013 demeurent en vigueur, y compris la clause sans grève ni lock-out, tout au long du processus de règlement des suppléments et avenants en instance et des discussions entourant la convention-cadre nationale d’UPS. L’extension de la convention prévoit que toutes les augmentations de salaire et autres améliorations économiques indiquées dans la nouvelle convention seront payées de manière rétroactive au 1er août 2018.