Laval, 8 avril 2022 — Teamsters Canada accueille favorablement le budget fédéral 2022 présenté aujourd’hui, qui comprend des mesures énergiques visant à améliorer le bien-être des Canadiens et Canadiennes grâce à des logements accessibles et des soins dentaires abordables, des investissements importants dans la formation et la création d’emplois, ainsi qu’une reconnaissance importante du rôle des travailleurs et des travailleuses dans l’économie.

« Nous reconnaissons que le budget 2022 met l’accent sur le fait que tous les citoyens et citoyennes peuvent aller de l’avant ensemble en cette période d’incertitude, explique François Laporte, président de Teamsters Canada. Nous applaudissons la vision reflétée dans ce budget, qui non seulement investit pour rendre nos infrastructures et nos chaînes d’approvisionnement plus vertes et plus efficaces, mais le fait tout en reconnaissant le rôle clé de la main-d’œuvre et des métiers spécialisés dans le succès de l’économie canadienne. » 

La participation des travailleurs et des travailleuses qui œuvrent à l’avant-plan afin d’effectuer les changements nécessaires est essentielle à une transition juste vers une économie durable, plus verte et plus équitable.

« Nous nous félicitons de la création imminente de la nouvelle table consultative syndicale qui réunit les syndicats et les associations professionnelles pour conseiller le gouvernement sur la manière d’aider les travailleurs à s’orienter sur un marché du travail en mutation, a ajouté François Laporte. De tels mécanismes de collaboration sont le seul moyen de relever les immenses défis auxquels nous devrons faire face dans les années à venir. Nos façons traditionnelles de faire – et de travailler – sont en train d’être redessinées. »

Plusieurs autres mesures du budget 2022 sont des étapes notables pour refléter la contribution clé des travailleurs et travailleuses en tant que partenaires de la réussite du Canada et investir en conséquence. Par exemple, la déduction pour mobilité de la main-d’œuvre pour les gens de métier, qui reconnaît jusqu’à 4000 $ par année en frais de déplacement et de réinstallation des travailleurs de l’industrie de la construction, aura des répercussions importantes sur la vie quotidienne des salarié·es. 

Le gouvernement double le financement du Programme de formation syndicale et d’innovation, permettant à des milliers de travailleurs et de travailleuses de se recycler dans des métiers spécialisés grâce au mentorat, aux services de carrière et au jumelage d’emplois. 

De plus, les modifications apportées à la Loi sur l’assurance-emploi feront en sorte qu’un plus grand nombre de salarié·es puissent obtenir une aide avant de devenir chômeurs.

« Nous sommes impatients d’explorer comment nous pouvons poursuivre dans la même direction à l’avenir, en travaillant avec le gouvernement fédéral et nos partenaires pour nous assurer de reconstruire afin d’être plus forts dans tous les domaines, » a conclu François Laporte.

Le syndicat des Teamsters représente les intérêts de 125 000 membres au Canada. Ils et elles sont affiliés-ées à la Fraternité internationale des Teamsters, dont l’effectif syndical est de 1,4 million de membres en Amérique du Nord.

-30-

Renseignements pour les médias :

Catherine Cosgrove, directrice des Affaires publiques et Communications
Portable : 514 618-2541
ccosgrove@teamsters.ca