Laval, le 17 avril 2018 – Près de 100 travailleuses et travailleurs du transporteur scolaire Autobus Campeau seront en grève générale illimitée dès le 30 avril. À moins d’une entente de dernière minute, plus de 5000 élèves des commissions scolaires des Draveurs et des Portages-de-l’Outaouais seront privés de transport scolaire pour une durée indéterminée.

« Les offres salariales d’Autobus Campeau sont inférieures à l’augmentation du cout de la vie. Et ce n’est pas tout ! L’entreprise tente d’enlever 1200 $ des poches des chauffeurs d’autobus scolaire qui gagnent entre 20 000 $ et 25 000 $ par année, » a déploré le président de la Section locale 106 des Teamsters, Jean Chartrand.

Tout comme dans les autres régions du Québec, les salaires sont au centre du litige entre les parties. Autobus Campeau propose des augmentations ridicules qui tournent autour de 1 % par année, alors que les travailleurs exigent plus. Rappelons que l’Indice des prix à la consommation s’est apprécié de 1,8 % l’année dernière seulement.

De plus, l’employeur voudrait retirer aux salarié(e)s des avantages négociés dans la dernière convention collective, notamment en ce qui a trait au temps de préparation et à l’inspection des autobus. Cette décision priverait les travailleurs de 1200 $ par année pour une convention collective de 5 ans !

Bref, les offres patronales appauvrissent ces conducteurs et conductrices qui gagnent entre 20 000 $ et 25 000 $ par année. Il n’est donc pas étonnant que les salariés de l’entreprise aient refusé à 100 % les dernières offres patronales en plus de se donner un mandat de grève à 99 %.

Une rencontre entre les parties était prévue aujourd’hui, mais l’employeur a annulé la réunion. La prochaine séance de négociations est prévue de façon provisoire le 24 avril.

Des grèves générales illimitées aux entreprises Autobus Rive Sud division Sainte-Julie, Autobus Rive Sud division Longueuil, et Autobus Lucien-Bisonnette sont toujours prévues pour le 23 avril. Quelque 6500 élèves seront touchés aux commissions scolaires Marie-Victorin, des Patriotes, la CSDM (transport adapté), des Trois-Lacs et Lester B. Pearson.

« J’en ai assez de ces transporteurs scolaires qui veulent appauvrir leurs travailleurs ! Il est grand temps de rappeler cette industrie à l’ordre, » a conclu Jean Chartrand.

Le syndicat des Teamsters représente près de 1000 conducteurs et conductrices d’autobus scolaires au Québec.

Teamsters Canada représente les intérêts de près de 125 000 travailleuses et travailleurs au pays, dont près de 40 000 au Québec. La Fraternité internationale des Teamsters, à laquelle Teamsters Canada est affilié, compte 1,4 million de membres en Amérique du Nord.

-30-

Informations aux médias :

Christopher Monette
Directeur des affaires publiques, Teamsters Canada
Portable : 514-226-6002 | [email protected]