Laval, 1er juillet 2022 — Les quelque 100 travailleurs et travailleuses des centres de distribution de Molson-Coors en province ont rejeté massivement les offres patronales finales. Ils se sont aussi dotés d’un mandat de grève fort lors d’assemblées syndicales tenues récemment.

Ces membres de la Section locale 1999 du syndicat des Teamsters œuvrent essentiellement à la livraison et dans les entrepôts aux quatre coins de la province. 

« Le scénario d’un conflit de travail au Centre de distribution et à l’usine de Montréal semble vouloir se répéter, ce qui démontre que la direction de Molson-Coors n’a tiré aucune leçon de la grève qui  a perturbé ses activités pendant plusieurs mois, fait observer le président de la Section locale 1999, Michel Héroux. La partie patronale est arrogante et n’écoute pas les demandes de notre comité de négociations. »

« Nos membres sont déçus par la tournure des événements. »

Les points en litiges sont nombreux, notamment les horaires et les jours de travail, les jours de maladie, l’indexation des salaires, la durée du contrat et la garantie d’emploi sont aux centres du litige entre les parties.

Teamsters Canada, auquel la Section locale 1999 est affiliée, vient de terminer son XIIIe Congrès à Montréal. Plusieurs invité·es de marque sont venus faire des allocutions, notamment le sénateur Hassan Yussuf et Chrystia Freeland, la vice-première ministre. Toutes les personnes qui sont venues s’adresser aux congressistes ont rappelé l’importance qu’un syndicat comme les Teamsters demeure fort.

« Des politicien·nes et des expert·es en droit du travail nous exhortent à tenir le fort et à continuer à nous battre pour améliorer le sort des travailleurs et des travailleuses, remarque le président de Teamsters Canada, François Laporte. Je suis surpris qu’une entreprise de la taille de Molson-Coors n’ait pas compris que la donne a changé, que nos membres doivent être traités avec respect. Ces travailleurs et travailleuses peuvent facilement se trouver des emplois ailleurs dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre. »

Si Les pourparlers ne reprennent pas dans les prochains jours ou les prochaines semaines, le syndicat des Teamsters pourrait exercer son droit de grève au moment jugé opportun.  

Le syndicat des Teamsters représente les intérêts de 125 000 membres au Canada. Ils et elles sont affiliés-ées à la Fraternité internationale des Teamsters, dont leffectif syndical est de 1,4 million de membres en Amérique du Nord.

-30-

Stéphane Lacroix, directeur des Communications et des Affaires publiques
Portable : 514 609-5101
slacroix@teamsters.ca