Laval, 11 janvier 2021 — François Laporte, président de Teamsters Canada, rappelle aux gouvernements provinciaux et au fédéral que les chauffeurs-euses d’autobus interurbains, urbains et scolaires sont, eux aussi, des travailleurs-euses importants-es dans un contexte de pandémie.

Bien que la vaccination des salariés-ées de première ligne est essentielle, notamment pour celles et ceux qui oeuvrent auprès des malades et des personnes âgées, le transport de personnes jeunes ou moins jeunes est aussi un secteur d’activité important. Il serait donc logique – et prudent – que ces conducteurs et ces conductrices soient vaccinés dans les plus brefs délais.

« Je pense que nous sommes tous et toutes d’accord pour dire que ces travailleurs-euses doivent pouvoir continuer à effectuer leur travail sans que la pandémie soit une source d’anxiété démesurée pour eux et elles, analyse le président François Laporte. Une éclosion de COVID-19 parmi les chauffeurs-euses pourrait interrompre le transport des adultes ou scolaire et on ne peut se permettre que cela se produise. »

De fait, le dirigeant syndical est surpris que les différents paliers de gouvernements ne fassent pas preuve de proactivité dans ce dossier.

« Je pense entre autres au conducteurs-trices d’autobus scolaires qui, dans bien des cas, sont à la retraite et font donc partie d’une tranche d’âge vulnérable, s’inquiète-t-il. Une vaccination tardive pourrait être catastrophique pour eux et elles. »

Le syndicat des Teamsters représente les intérêts de milliers de travailleurs dans le transport urbain, interurbain et scolaire au Canada.

Le syndicat des Teamsters représente les intérêts de 125 000 membres au Canada. Ils et elles sont affiliés-ées à la Fraternité internationale des Teamsters, dont l’effectif syndical est de 1,4 million de membres en Amérique du Nord.

-30-