acier et aluminium

Les Teamsters estiment que le nouvel ALENA offre peu de raisons de célébrer

La signature du nouvel ALENA offre aux membres du syndicat des Teamsters peu de raisons de célébrer. Les barrières tarifaires américaines sur l’acier et l’aluminium continuent de faire mal à des centaines de syndiqués. De plus, les travailleuses et travailleurs de l’industrie laitière vivent toujours dans l’incertitude puisque les compensations financières prévues pour d’éventuelles pertes d’emplois sont en train d’être négociées en secret entre le gouvernement fédéral et les grandes entreprises.