Le gouvernement change la tapisserie pendant que le toit coule de partout

Laval, 30 mai 2019 — Le gouvernement du Québec a annoncé plus tôt cette semaine une série de mesures afin de faire face à la pénurie de main-d’oeuvre dans les CHSLD et les résidences privées pour aînés.

Selon un communiqué de presse publié sur le fil d’information du gouvernement, l’état québécois remboursera une partie des frais liés au recrutement ou au déménagement d’un nouveau travailleur qui se trouve dans un rayon de plus de 50 km d’une résidence ou d’un CHSLD. De plus, le gouvernement à l’intention de couvrir les coûts de formation et de valoriser le métier de préposé aux bénéficiaires.

Bien que le syndicat des Teamsters ne soit pas contre la vertu, il est évident que ces mesures annoncées par les ministres Marguerite Blais et Jean Boulet n’apportent aucune solution qui permettrait de régler une fois pour toutes les problèmes qui rendent le quotidien des travailleurs-euses difficile dans les établissements d’hébergement privés pour aînés.

« Le gouvernement est en train de changer la tapisserie pendant que le toit coule de partout, a imagé le président de la Section locale 106 du syndicat des Teamsters, Jean Chartrand. On offre des incitatifs à la formation, mais personne ne suivra ces cours parce que les conditions de travail ne sont pas attrayantes! »

Le leader syndical faisait paraître une lettre d’opinion à ce sujet hier matin dans la Presse où il réclamait la mise en place d’un décret afin de normaliser les conditions des travailleurs-euses des CHSLD et des résidences privées, comme le salaire.

À titre d’exemple, les préposés aux bénéficiaires dans le secteur privé gagnent jusqu’à 5$/h de moins que ceux qui oeuvrent dans le public. Ce manque à gagner explique en grande partie le manque de main-d’oeuvre dans les établissements d’hébergement privés pour aînés.

« Le seul moyen de maintenir, voire d’améliorer les services aux personnes âgées, c’est d’avoir des travailleurs sur place pour s’occuper d’eux, a ajouté Jean Chartrand. Et pour avoir les paires de bras nécessaires, il faut améliorer les conditions de travail afin de les retenir et d’attirer de nouvelles recrues. »

Mentionnons en terminant qu’une page Web du gouvernement fait état d’un salaire de 19 $/h pour les préposés aux bénéficiaires. Dans le privé, c’est plutôt autour de 15 $/h qui est payé; dans le public c’est près de 20 $/h.

« Radio-Canada nous a apprenait le 19 mai dernier que la ministre McCann envisageait de revoir la rémunération des travailleurs dans les établissements privés d’hébergement pour aînés, a conclu le président de la Section locale 106 des Teamsters. On l’invite à passer à l’action immédiatement puisque le temps des discussions, des « diagnostics en ressources humaines » et autres consultations est terminé. »

Le syndicat des Teamsters représente avec dynamisme les intérêts de plus de 35 000 travailleurs-euses au Québec dans plusieurs secteurs d’activités, dont plus de 1000 dans les CHSLD, les résidences privées pour aînés et les ressources intermédiaires. Teamsters Canada et ses 125 000 membres sont affiliés à la Fraternité internationale des Teamsters, dont l’effectif syndical est de 1,4 million de membres en Amérique du Nord.

-30-

Renseignements :
Stéphane Lacroix, directeur des Communications et des Affaires publiques
Portable : 514 609-5101
slacroix@teamsters.ca