Le nouveau guide alimentaire laisse le syndicat des Teamsters sur sa faim

Laval, le 22 janvier 2019 – Le syndicat des Teamsters est déçu de constater que le nouveau guide alimentaire minimise l’importance des produits laitiers. Le lait et les produits laitiers peuvent faire partie d’un régime alimentaire sain. De plus, les données scientifiques utilisées pour créer le nouveau guide alimentaire proviennent en très grande partie du guide alimentaire américain, qui « manque de rigueur scientifique » selon le National Academies of Science.

« Personne ne pourra me convaincre que les produits laitiers ne font pas partie d’une alimentation saine, a dit François Laporte, le président de Teamsters Canada, syndicat qui regroupe 5,000 travailleurs de l’industrie laitière et 125,000 travailleurs en tout. Ce nouveau guide alimentaire démontre que le gouvernement n’est pas une source fiable de conseils en nutrition. »

Selon les Cliniciens canadiens pour une nutrition thérapeutique (CCNT), un groupe sans but lucratif de médecins canadiens et autres professionnels de la santé, les produits laitiers sont souvent vilipendés en raison de leur teneur en gras saturé. Or, des experts du monde entier (dont la Fondation des maladies du cœur du Canada) disent que cette croyance n’a aucun fondement scientifique. Le CCNT dit qu’il y a beaucoup de recherches récentes qui montrent que le gras saturé a un effet neutre ou même bénéfique sur la santé.

Santé Canada a elle-même reconnu que les produits laitiers peuvent jouer un rôle pour réduire les maladies du cœur, le diabète de type 2 et le cancer colorectal. Les preuves scientifiques à cet effet sont aussi fortes, sinon plus fortes, que pour les fruits et légumes et autres éléments d’une alimentation à base végétale.

Enfin, durant l’élaboration du nouveau guide alimentaire, le gouvernement canadien n’a pas fait une revue complète de la littérature, à laquelle les Canadiens sont en droit de s’attendre. Ce nouveau guide s’inspire plutôt des recommandations du gouvernement américain, qui sont sujet aux pressions des groupes d’intérêts.

« Si le nouveau guide alimentaire minimise l’importance du lait, ce qui pourra avoir un effet sur notre santé et sur les vies des milliers de personnes qui travaillent dans l’industrie laitière, il faudrait au moins une raison scientifique pour le faire. Il semble ne pas y en avoir, » a déploré Paul Barton, directeur de la Division des laiteries de Teamsters Canada.

Le syndicat des Teamsters représente près de 125 000 membres au Canada dans tous les secteurs, dont 5,000 dans l’industrie laitière. La Fraternité internationale des Teamsters, à laquelle Teamsters Canada est affiliée, compte 1,4 million de membres en Amérique du Nord.

-30-

Informations aux médias :

Christopher Monette
Directeur des affaires publiques
Teamsters Canada
Cell : 514-226-6002
cmonette@teamsters.ca