Vidéo : nos représentants s’expriment au sujet des nouvelles protections pour les travailleurs

Des représentants Teamsters avec des députés. De gauche à droite : Phil Benson (Lobbyiste, Teamsters Canda), Greg Furgus (Libéral, Hull—Aylmer), Stéphane Lacoste (Avocat général, Teamsters Canada), Wayne Easter (Libéral, Malpeque).

 
Le gouvernement du Canada a annoncé de nouvelles mesures pour mieux protéger les travailleurs régis par les lois fédérales. Le projet de loi comprend de nouvelles journées de congé d’urgence payé, des droits relatifs aux horaires de travail, l’équité salariale pour les employés temporaires et occasionnels, et plus encore.

Stéphane Lacoste, avocat général de Teamsters Canada, et Phil Benson, lobbyiste de Teamsters Canada, se sont rendus au Parlement au début du mois, afin de s’exprimer au sujet des changements proposés.

Regardez leur témoignage ici :

Comité permanent des finances, Projet de loi C-86 (partie 2 de la Loi d’exécution du budget), le 8 novembre 2018. Cette vidéo est disponible sans traduction.

 
Les changements représentent un pas dans la bonne direction. Les mesures portant sur les congés médicaux et pour aidants naturels, et les dispositions permettant aux travailleurs de refuser de faire des heures supplémentaires pour s’occuper de leurs responsabilités familiales, entre autres, sont les bienvenues.

Le projet de loi aborde également la question du « roulement » des contrats. L’expression fait référence à une pratique des employeurs d’octroyer les contrats à des fournisseurs de service différents après quelques années. Les travailleurs sont alors obligés de faire une nouvelle demande d’emploi pour réintégrer leur poste, perdant ainsi toute augmentation de salaire et les avantages sociaux obtenus de l’employeur précédent.

Le nouveau projet de loi pour les travailleurs non syndiqués n’aborde la question qu’en partie. En vertu de la nouvelle loi, les travailleurs rembauchés par le nouvel employeur devront conserver certaines conditions d’emploi.

Patty Hajdu, ministre fédérale du Travail, a déjà annoncé son intention de s’attaquer à fond à la question du roulement de contrats dans les aéroports, qui touche particulièrement les membres des Teamsters. Notre syndicat participera aux consultations et exigera des réglementations pour protéger les emplois, les salaires, les conditions de travail et la représentation syndicale des travailleurs dans le cadre des roulements de contrat dans les aéroports.

En dernier lieu, Teamsters Canada a abordé la question des dispositions de la loi sur l’équité salariale qui n’atteignent pas l’objectif d’assurer un salaire égal aux femmes effectuant un travail de valeur égale. Nous avons demandé la suppression des clauses qui permettraient aux employeurs de contrôler le processus de l’équité salariale et d’éviter de s’y conformer en invoquant les besoins de l’entreprise ou des dérogations.

Dans l’ensemble, ces changements sont positifs et les Teamsters continueront à pousser le gouvernement à aller plus loin pour mieux protéger les travailleurs.