Teamsters Canada n’est pas prêt à soutenir ou à s’opposer au nouvel ALÉNA

« Le diable se trouve dans les détails… »

Laval, 1er octobre 2018 — Teamsters Canada prendra le temps d’étudier l’entente finale et sa législation de mise en oeuvre avant de soutenir – ou de s’opposer – à l’Accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMC).

« Les Teamsters, tant au Canada qu’aux États-Unis ont travaillé sans relâche pour que cette entente soit profitable pour tous les travailleurs et toutes les travailleuses. Des progrès en matière de droit du travail et de résolutions des litiges ont été enregistrés, mais des doutes subsistent en ce qui a trait à l’industrie laitière, a expliqué le président de Teamsters Canada, François Laporte. En bout de piste, le diable se trouve dans les détails et c’est la raison pour laquelle les Teamsters des deux côtés de la frontière vont d’abord analyser l’entente en détail avant de l’appuyer. »

Laiteries

Les concessions effectuées en ce qui a trait à l’accès au marché canadien des produits laitiers sont préoccupantes. Rappelons que les produits laitiers ne faisaient pas partie de la première version de l’ALÉNA et n’auraient pas dû être intégrés dans la nouvelle entente. On peine à croire que ces compromis vont bénéficier au monde rural et aux centaines de milliers de Canadiens et de Canadiennes qui oeuvrent dans cette industrie.

Il ne faut pas oublier que ces concessions proviennent d’ententes commerciales négociées au cours des dernières années. Celles-ci donnent accès au marché des produits laitiers canadien à d’autres pays. Ainsi, on a sacrifié l’équivalent de 250 M$ annuellement au profit d’industries étrangères.

Travail

Nous sommes heureux de constater que des progrès ont été faits en matière de droit du travail. En théorie, les droits des travailleurs ont été améliorés par rapport à l’ancienne version de l’ALÉNA et au Partenariat transpacifique, notamment pour ce qui est du travail des enfants. Cependant, la mise en application de cette partie de l’entente reste à prouver et les innombrables notes de fin de page devront être étudiées de plus près.

Transport

Désormais, les États-Unis se réservent le droit de mettre en place de nouvelles restrictions aux transporteurs mexicains. Le syndicat des Teamsters travaillera de concert avec l’administration et le Congrès américain afin de créer des lois et des règlements dans l’optique de protéger les emplois dans cette industrie, d’améliorer le bilan en sécurité routière et de répondre à certains enjeux environnementaux.

Malheureusement, les gouvernements américain et canadien n’ont pas abordé un enjeu similaire à celui du transport routier dans l’industrie ferroviaire. Pourtant, les Teamsters ont fait des pressions auprès des deux gouvernements afin d’empêcher que des cheminots d’un pays puissent conduire des trains dans un autre pays plutôt que d’effectuer un changement d’équipe à la frontière.

Mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États

Le mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États permet à une entreprise étrangère de poursuivre le Canada, par exemple, devant un tribunal arbitral international avant même de déposer une poursuite devant les tribunaux canadiens. Ce mécanisme a supposément été conçu pour protéger les investisseurs étrangers de discrimination.

Nous sommes heureux que cette mesure controversée ait été retirée de l’entente finale. Sous ce mécanisme, le Canada était devenu la nation la plus poursuivie dans l’ALÉNA à cause, notamment, de ses lois environnementales et de santé et sécurité plus sévères. Les intérêts corporatifs ne devraient jamais être plus importants que ceux du public.

Barrières tarifaires

Nous sommes déçus de constater que les négociateurs n’ont pas trouvé de solution en ce qui a trait aux barrières tarifaires imposées par les États-Unis sur l’acier et l’aluminium canadiens. Ces barrières commerciales ont des impacts négatifs sur les Teamsters oeuvrant dans le secteur manufacturier. De fait, il est ridicule de croire que le Canada représente une menace pour la sécurité nationale de d’autres pays, particulièrement celle des États-Unis.

Le syndicat des Teamsters représente les intérêts de près de 125 000 travailleuses et travailleurs au Canada. Teamsters Canada est affilié à la Fraternité internationale des Teamsters, dont l’effectif syndical est de 1,4 million de membres en Amérique du Nord.

-30-

Renseignements :

Christopher Monette
Directeur des Affaires publiques
Portable : 514-226-6002
cmonette@teamsters.ca

DANS LA MÊME CATÉGORIE

ALÉNA : LES TEAMSTERS ESTIMENT QU’UNE VOIE DE PASSAGE EST POSSIBLE
LE NOUVEL ALÉNA DOIT ÊTRE TRILATÉRAL ET PROTÉGER LES CHEMINOTS
DITES AU GOUVERNEMENT DU CANADA DE PROTÉGER LA GESTION DE L’OFFRE !
ALÉNA : LE CANADA NE DOIT PAS CÉDER À L’INTIMIDATION