Des tablettes mettent la vie des camionneurs de Demix en danger

Laval, 14 septembre 2018, — Le syndicat des Teamsters rencontrera à la fin du mois de septembre la direction de la bétonnière Demix afin de faire désactiver les tablettes de type Optimizer qui ont été installées à bord de ses camions puisqu’elles permettent la réception et la transmission de messages pendant que les véhicules roulent.

Ces tablettes, installées à l’automne 2017, ne pouvaient au départ pas être utilisées si les poids lourds dépassaient 50 km/h. Les travailleurs de l’entreprise, qui sont affiliés à la Section locale 931 du syndicat des Teamsters, ont constaté quelque temps plus tard qu’ils pouvaient quand même recevoir et envoyer des messages, peu importe la vitesse à laquelle ils roulaient.

L’entreprise utilise l’appareil afin d’acheminer des messages à propos des itinéraires, des changements d’assignations ou même pour la planification des dîners. Les travailleurs se sentaient obligés de les ouvrir et devaient donc regarder l’écran pendant de longues secondes avant de porter leur attention à nouveau sur la route.

Une fois informé de la situation, le syndicat des Teamsters a rappelé à ses membres qu’ils ne pouvaient manipuler ces appareils en roulant puisqu’il s’agit d’une violation du Code de la sécurité routière. De plus, ils mettent leur vie, ainsi que celles des autres usagers de la route, en danger.

Après enquête auprès de travailleurs oeuvrant dans d’autres compagnies de livraison de béton, les Teamsters ont constaté qu’il s’agissait d’un mode d’opération qui n’était pas répandu.

Mentionnons que plusieurs flottes de camions semi-remorques sont munies d’appareils similaires au Optimizer qui peuvent être utilisés de manière très limitée pendant que le véhicule est en mouvement. Ainsi, lorsqu’un camionneur reçoit un message pendant qu’il roule, une enveloppe apparait à l’écran. Le routier n’a qu’à appuyer sur celle-ci et le message est lu automatiquement par l’appareil. Le chauffeur n’a donc pas à quitter la route des yeux lorsqu’il consulte ses messages, contrairement au système installé à bord des camions de Demix.

Ce manquement aux règles de santé et de sécurité de la part de Demix aura eu un côté positif : dans une entrevue donnée à Paul Arcand au 98,5 fm le 13 septembre, le porte-parole des Teamsters a rappelé l’importance pour les camionneurs de dénoncer la situation et de ne pas utiliser ces appareils pendant qu’ils conduisent.

Le syndicat des Teamsters représente les intérêts de près de 40 000 travailleuses et travailleurs au Québec, dont plus de 5500 dans le transport routier. Teamsters Canada et ses 125 000 membres sont affiliés à la Fraternité internationale des Teamsters, dont l’effectif syndical est de 1,4 million de membres en Amérique du Nord.

-30-

Renseignements :
Stéphane Lacroix, directeur des Communications et des Affaires publiques
Portable : 514 609-5101
slacroix@teamsters.ca