Les Teamsters croient que l’abolition des comités paritaires met la paix industrielle en danger

Laval, 18 mai 2018 — Le syndicat des Teamsters dénonce la volonté du gouvernement Couillard d’abolir les comités paritaires, tel qu’une journaliste parlementaire le rapportait le 16 mai dernier sur son fil Twitter.

Un comité paritaire est un organisme mis en place par le gouvernement provincial afin de faire respecter un décret dans une industrie donnée. Il est administré par des représentants patronaux et syndicaux qui discutent et trouvent un terrain d’entente afin de normaliser les conditions des travailleurs et pour leur assurer un salaire décent.

Toujours selon la journaliste, la ministre du Travail transférerait les activités des comités paritaires à la CNESST après avoir constaté des « dérapages ». Pourtant, le syndicat des Teamsters, qui participe à deux comités, n’a jamais été témoin de problèmes qui justifieraient leur abolition.

« Cette décision de la ministre Vien sort de nulle part, s’étonne le président de Teamsters Québec, Alain Michaud. Nous sommes furieux parce que les patrons et les syndicats s’entendent sur l’utilité des comités paritaires. Il s’agit d’une décision radicale qui a été prise sans consultation. »

Des représentants patronaux désagréablement surpris

Des rumeurs concernant l’abolition des comités paritaires circulaient depuis un certain temps déjà. Par conséquent, un permanent syndical des Teamsters a été mandaté pour tirer les choses au clair avec le cabinet de la ministre Vien. Malgré l’échange de plusieurs courriels, les Teamsters n’ont pas réussi à obtenir de réponses. Bref, ce silence a soulevé bien des inquiétudes qui ont été confirmées il y a deux jours lorsque le gouvernement a fait son annonce.

De plus, des représentants patronaux ont, selon nos informations, été surpris par l’annonce de la ministre du Travail puisque les comités paritaires permettent d’harmoniser les relations entre les parties et d’assurer la paix industrielle.

Personne ne veut revivre le triste épisode de la déréglementation de l’industrie du transport routier dans les années ’80 qui a tiré les conditions des routiers vers le bas et qui aussi contribué à les presser comme des citrons puisqu’ils doivent trop souvent effectuer la livraison de marchandises dans un délai déraisonnable.

Le syndicat des Teamsters représente les intérêts de près de 40 000 travailleuses et travailleurs au Québec, dont des milliers régis par les comités paritaires. Teamsters Québec est affilié à Fraternité internationale des Teamsters, dont l’effectif syndical est de 1,4 million de membres en Amérique du Nord.

-30-

Renseignements :
Stéphane Lacroix, directeur des Communications et des Affaires publiques
Portable : 514 609-5101
slacroix@teamsters.ca