Penser mondialement, agir localement

Teamsters Canada participe à la lutte internationale pour les droits des travailleurs à travers le monde afin de protéger davantage les droits des membres Teamsters au Canada.

Dans cette optique, Teamsters Canada a assisté au Forum de haut niveau de l’OCDE sur les politiques sociales, qui a eu lieu à Montréal le 14 mai 2018. Les participants à ce forum ont discuté des défis et des occasions à saisir en matière de politiques sociales dans les environnements sociaux et économiques actuels, qui évoluent rapidement.

Sous l’égide du secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurría, et du ministre canadien de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, le Forum a rassemblé plus de 300 parties prenantes de l’OCDE et de certaines économies émergentes pour leur permettre d’échanger sur la manière dont les gouvernements peuvent définir leurs politiques sociales afin de préparer l’avenir et de mieux appuyer la croissance inclusive. Il s’agit d’un enjeu international important, et nous pouvons en tirer des leçons, ici chez nous.

Par ailleurs, le Canada accueille cette année le Sommet du G7 qui est composé des sept principales économies de la planète. Dans la foulée de cette importante réunion, le Congrès du travail du Canada (CTC) a accueilli le L7, une réunion de chefs d’organisations syndicales provenant de pays du G7. Le L7 travaille à la création d’un front commun ayant pour objectif de présenter les positions des syndicats aux réunions du G7. Teamsters Canada a assisté au L7 et y a entendu les dirigeants partager leurs préoccupations, ces dernières traduisant bien notre réalité au Canada. Le premier ministre Justin Trudeau a assisté à une des réunions pour écouter ces préoccupations et parler de sa compréhension du rôle important que jouent les syndicats dans le développement de politiques, tant au Canada qu’à l’étranger.

Toujours dans le domaine des droits des travailleurs, les conventions adoptées par l’Organisation internationale du travail (OIT) sur les droits des travailleurs fixent des normes mondiales qui lient les états dès le moment où ceux-ci les ratifient. L’an dernier par exemple, le Canada a ratifié la Convention 98 de l’OIT sur le droit de se syndiquer et de négocier collectivement. Au Canada, les conventions collectives peuvent servir de modèle aux gouvernements quand ils ébauchent des lois et les tribunaux se réfèrent à ces contrats de travail quand ils font connaître leurs décisions en matière de droit du travail.

Ces conventions commencent à faire partie des négociations sur le libre-échange, le Canada joignant sa voix à celle d’autres nations pour forcer leur inclusion dans les échanges commerciaux. Teamsters Canada a récemment participé à une réunion tripartite où divers enjeux ont été abordés, dont une nouvelle convention de l’OIT sur la violence et le harcèlement en milieu de travail. Si cette dernière est adoptée, cela nous donnera de solides arguments pour mettre en place de nouvelles mesures ou renforcer des mesures existantes visant à protéger les travailleurs au Canada.