Transport scolaire: grève confirmée dans l’ouest de l’île

Laval, 22 avril 2018 — À mois d’une entente imprévue ce soir, les travailleurs d’Autobus Lucien Bissonnette déclencheront une grève à 6 h demain matin. Des rencontres de dernières chances, ainsi que la présentation d’offres patronales aux quelque 50 travailleuses et travailleurs oeuvrant pour cette entreprise, n’ont pas permis de dénouer l’impasse.

Soixante-dix-huit pour cent des membres de la Section locale 106 des Teamsters chez Autobus Lucien Bissonnette qui étaient présents à l’assemblée ont voté contre les dernières propositions patronales.

Une fois de plus, ce sont les salaires qui sont au centre du litige entre les parties. Rappelons que les salarié(e)s oeuvrant dans le transport scolaire gagnent entre 20 000 $ et 25 000 $ par année. Le contrat de travail aurait dû permettre un certain rattrapage, ne serait-ce qu’en ce qui à trait à l’Indice des prix à la consommation. De fait, ces piètres conditions contribuent à aggraver la pénurie de main-d’oeuvre dans cette industrie.

Les commissions scolaires des Trois-Lacs à Vaudreuil-Dorion et Lester B. Pearson à Dorval seront touchées par cet arrêt de travail. Environ 4000 élèves seront privés de transport scolaire.

Les membres du syndicat des Teamsters ont donné une dernière chance aux négociations en repoussant la grève de deux semaines. Ils sont donc dans l’obligation de déclencher une grève générale illimitée puisque les pourparlers sont dans une impasse.

Le syndicat des Teamsters représente les intérêts de près de 40 000 travailleuses et travailleurs au Québec, dont plus de 1000 dans le transport scolaire. Teamsters Québec est affilié à Fraternité internationale des Teamsters, dont l’effectif syndical est de 1,4 million de membres en Amérique du Nord.

-30-

Renseignements :
Stéphane Lacroix, directeur des Communications et des Affaires publiques
Portable : 514 609-5101
slacroix@teamsters.ca