Le syndicat des Teamsters remet un préavis de grève de 72 heures au CP

PRÉCISION : Les trains de banlieue à Montréal (le RTM), Toronto (GO & UP) et Vancouver (WCE) sont exploités par Bombardier Transport et non le Canadien Pacifique. Les membres Teamsters qui opèrent ces trains de banlieue sont des employés de Bombardier et ne seraient donc pas en grève.

Calgary, le 17 avril 2018 – En raison d’un manque de progrès à la table de négociations, la Conférence ferroviaire de Teamsters Canada a remis un préavis de grève de 72 heures au Canadien Pacifique (CP).

Le syndicat essaye de parvenir à une entente négociée que ses membres pourront ratifier et d’éviter une interruption de service. Les pourparlers avec l’entreprise reprendront le matin du mercredi 18 avril.

Si les parties n’arrivent pas à une entente négocie, plus de 3000 conducteurs et ingénieurs de locomotive pourront exercer leur droit de grève le samedi 21 avril à 0 h 01 HE.

Bullying et épuisement

Le harcèlement et l’intimidation systématique de ses travailleurs, et le fait de faire travailler les équipes de train bien au-delà de leur point d’épuisement, font en sorte que les travailleuses et travailleurs du CP doivent risquer une grève pour la troisième fois en six ans. Pour plus d’informations sur l’état des négociations actuelles :

Les Teamsters se donnent un mandat de grève au CP

Le syndicat des Teamsters dévoile les véritables intentions du CP

Les Teamsters représentent près de 125,000 membres au Canada dans tous les secteurs, dont plus de 10,000 dans l’industrie ferroviaire. La Fraternité internationale des Teamsters, à laquelle Teamsters Canada est affiliée, compte 1.4 million de membres en Amérique du Nord.

-30-

Informations aux médias :

Christopher Monette
Directeur des affaires publiques, Teamsters Canada
Portable : 514-226-6002
cmonette@teamsters.ca