Le déménagement de l’usine Molson sur la Rive-Sud inquiète les travailleurs

Laval, 28 novembre 2017 — La direction de Molson-Coors a annoncé officiellement ce matin le déménagement de son usine sur la Rive-Sud de Montréal, près de l’aéroport de Saint-Hubert.

Mentionnons qu’il s’agit d’une intention d’achat et qu’elle devra être approuvée par la ville de Longueuil.

Au syndicat des Teamsters, la nouvelle est accueillie avec un mélange de soulagement et d’inquiétudes puisque plusieurs rumeurs couraient depuis quelques mois quant à la localisation de la nouvelle usine. Malheureusement, les intentions du brasseur en ce qui a trait au volume de production de bière en bouteille brune dans la future usine ne sont toujours pas connues.

Une ligne de production de bouteilles brunes décapsulables emploie près de 4 fois plus de salariés qu’une ligne de production de canettes.

Par conséquent, la construction de la nouvelle usine pourrait menacer la paix industrielle entre le brasseur et ses travailleurs affiliés à la Section locale 1999 du syndicat des Teamsters si l’entreprise prenait le virage canettes de manière encore plus prononcée. Rappelons que l’usine de la rue Notre-Dame a déjà perdu 71 emplois au cours des dernières années à cause du virage canette et d’autres pertes d’emplois sont à prévoir si le brasseur continue dans la même direction.

Les canettes sont des contenants moins écologiques que la bouteille brune décapsulable puisqu’elles se retrouvent près de 30 % du temps dans les sites d’enfouissement.

L’Europe tourne le dos aux canettes

L’Europe, pour sa part, tourne le dos à la canette depuis longtemps. Les pays européens ont eu le courage de faire le choix de mesures incitatives et de règlements qui ont mené l’industrie à utiliser plus de contenants à remplissage multiple comme la bouteille brune.

Par exemple, le Danemark interdit carrément la vente de canettes. Les brasseries survivent très bien à ces « contraintes » règlementaires qui se basent entièrement sur le principe de la responsabilité des producteurs et constituent en fait un choix écoresponsable, ainsi qu’un réel souci pour le mieux-être des générations futures. Par conséquent, l’argument qui veut qu’il faille « répondre à la demande des consommateurs », comme l’affirme Molson-Coors, ne s’applique pas là-bas.

Le syndicat des Teamsters surveillera la situation de près afin de préserver l’environnement et les emplois de ses membres chez Molson-Coors.

Le syndicat des Teamsters représente les intérêts de près de 40 000 travailleuses et travailleurs au Québec et 125 000 au Canada. La Fraternité internationale des Teamsters compte 1,4 million de membres en Amérique du Nord.

-30-

Renseignements :

Stéphane Lacroix, directeur des Communications et des Affaires publiques
Portable : 514 609-5101
slacroix@teamsters.ca

Quelques informations complémentaires:

  • La bouteille brune fait travailler des centaines de salariés qui paient taxes et impôts; qui contribuent à la société et à la bonne santé économique du Québec
  • Plus de 25 000 emplois indirects sont créés grâce aux activités des grands brasseurs
  • La bouteille brune est plus écologique que tout autre contenant puisqu’elle peut être réutilisée jusqu’à 17 fois, pour être ensuite concassée et fondue afin d’en faire une nouvelle bouteille
  • Plusieurs pays européens, dont le Danemark, ont pratiquement aboli la canette et misent sur la bouteille brune
  • Les brasseurs affirment que les consommateurs réclament leur bière en canette; nous croyons que l’augmentation de l’offre de canettes (par opposition à la demande) a contribué à l’érosion de la vente de bière en bouteille brune décapsulable
  • L’Entente Recyc-Québec, impose des pénalités aux brasseurs qui vendent plus de 37 % de leur production de bière en canette.
  • Les canettes se retrouvent trop souvent dans les sites d’enfouissement. Par conséquent, leur empreinte écologique est plus grande que celle des bouteilles

Visitez MieuxEnBouteille.ca pour d’autres informations.