Un ALENA modernisé doit s’inspirer de la proposition canadienne sur le travail

Washington DC, 9 septembre 2017 – Ceci est une déclaration commune du président général de la Fraternité internationale des Teamsters, Jim Hoffa, et du président de Teamsters Canada, François Laporte, au sujet de la deuxième ronde de négociations sur l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) qui a pris fin la semaine passée, à Mexico.

« Nous félicitions la délégation canadienne pour avoir insisté sur de très bonnes propositions – surtout en ce qui concerne les enjeux reliés au travail, qui ont été relégués à des accords parallèles inapplicables il y a 25 ans. Malgré le manque de transparence du gouvernement américain, nous savons que les propositions canadiennes pourraient mieux protéger les droits des travailleurs en Amérique du Nord que tout autre accord commercial précédent.

« Nous sommes d’accord avec nos gouvernements sur le fait qu’un ALENA modernisé deviendra un modèle pour de futurs accords commerciaux. C’est pourquoi l’élaboration d’un chapitre qui protège les droits des travailleurs est essentielle au succès de la renégociation. Un tel chapitre représente une condition préalable à notre appui d’un accord modernisé.

« En ce qui concerne le travail, nous sommes d’accord que les protections devraient être fondées dans les conventions de l’Organisation internationale du Travail (OLT) et que les violations devraient être punies par des sanctions commerciales. Nous sommes d’accord que les lois antisyndicales right to work (droit au travail) de certains états américains réduisent les salaires et, par conséquent, constituent une subvention pour les exportateurs américains qui déplacent la production vers ces juridictions.

« Nous félicitons la ministre canadienne des Affaires étrangères Chrystia Freeland et son équipe pour leur ambition. Nous espérons que les négociateurs américains et mexicains donneront à la proposition canadienne la considération qu’elle mérite. La proposition canadienne devrait être le point de départ pour poursuivre des négociations qui reposent sur le fait que, dans les chaînes d’approvisionnement intégrées de l’Amérique du Nord, les salaires et les conditions de travail affectent toujours le commerce. »

Les Teamsters représentent les intérêts de 125 000 membres au Canada dans tous les secteurs d’activité. La Fraternité internationale des Teamsters, à laquelle Teamsters Canada est affilié, compte 1,4 million de membres en Amérique du Nord.

-30-

Information:

Christopher Monette
Teamsters Canada
Cell: 514-226-6002
cmonette@teamsters.ca