Les travailleurs de swissport votent pour reconduire la grève à Pearson

Toronto, 23 août 2017 – Ce soir, près de 700 bagagistes et travailleurs d’équipes au sol de l’aéroport Pearson ont voté à 98 % pour reconduire la grève qui dure depuis un mois maintenant.

Les travailleurs sont membres de la Section locale 419 des Teamsters et ont les responsabilités suivantes : manutention de bagages et de fret, remorquage d’avions, nettoyage de cabine et tâches liées aux opérations aériennes pour plus de 30 transporteurs aériens.

Le vote de ce soir s’est tenu à la suite d’une nouvelle offre de Swissport présentée au syndicat. Précédemment, les travailleurs ont voté massivement pour le rejet de la première offre « finale » de l’entreprise présentée le 27 juillet.

« La nouvelle offre de Swissport était pratiquement identique à celle que nos membres ont rejetée en premier lieu, explique Harjinder Badial, vice-président de la Section locale 419. La direction continue de proposer la même chose d’une fois à l’autre et d’espérer que les résultats soient différents. »

L’entreprise tente toujours d’imposer un gel salarial de trois ans pour la majorité de ses travailleurs, de réduire les avantages sociaux et d’obtenir le droit de modifier les horaires à court préavis.

« Chaque jour, lorsqu’ils se rendent à leur emploi, les travailleurs de Swissport ne se sentent pas respectés. L’entreprise refuse toujours d’aborder les questions qui ont mené à la grève, ce qui est considéré comme un affront pour nos membres et les voyageurs passant par Pearson », poursuit Harjinder Badial.

Briseurs de grève de Swissport

Swissport savait que ses exigences étaient démesurées et qu’elles seraient susceptibles de provoquer un conflit de travail. C’est pourquoi, dès avril, l’entreprise a commencé à embaucher des travailleurs temporaires d’agence ayant peu de formation à l’aéroport Pearson. Ces derniers pourraient travailler en cas de grève, même si la convention collective ne venait à échéance qu’en juillet.

Maintenant, parmi ces briseurs de grève, des centaines travaillent à Pearson. Leur manque d’expérience et de formation a entraîné des blessures, des accidents, des avions endommagés, des vols retardés et des centaines de cas de bagages perdus dans l’un des aéroports canadiens les plus achalandés.

Il est difficile de savoir comment des centaines de travailleurs d’agence ont pu faire vérifier leurs antécédents si rapidement, un contrôle qui prend normalement de trois à six mois à effectuer. Ces travailleurs se retrouvent souvent à travailler dans des zones sensibles de Pearson sans en avoir l’autorisation appropriée.

Les Teamsters représentent les intérêts de 125 000 membres au Canada dans tous les secteurs d’activité. La Fraternité internationale des Teamsters, à laquelle Teamsters Canada est affilié, compte 1,4 million de membres en Amérique du Nord.

-30-

Information:

Christopher Monette
Director of Communications, Web & Social Media
Teamsters Canada
Cell: 514-226-6002
cmonette@teamsters.ca