Les Albertains méritent une politique honnête

Le gouvernement de l’Alberta a entrepris la révision des mesures législatives qui régissent les milieux de travail. La Section locale 987 des Teamsters estime que les Albertains doivent avoir leur mot à dire.

Les lois actuelles créent des obstacles inutiles que les travailleurs doivent surmonter avant de se syndiquer. Les employeurs ont ainsi le temps d’influencer la décision des travailleurs en utilisant la coercition, les menaces et d’autres moyens.

L’accréditation syndicale automatique représente la solution la plus simple et la plus honnête. L’accréditation devrait être accordée automatiquement dès qu’une majorité de travailleurs décide de se syndiquer. Ce système est déjà en place au Québec, au Manitoba, au Nouveau-Brunswick, en Ontario et en Nouvelle-Écosse. Il est temps qu’il s’applique aussi en Alberta.

Malheureusement, plusieurs employeurs refusent de négocier une convention juste et équitable même lorsque les travailleurs réussissent à se syndiquer.

Certains employeurs vont jusqu’à mettre leurs employés en lock-out ou à les forcer à faire la grève afin d’obtenir une entente juste. L’arbitrage de la première convention offre la solution idéale à ces difficultés.

L’arbitrage de la première convention signifie qu’un tiers indépendant fixe les dispositions de la convention lorsque les employeurs refusent de négocier, et les parties doivent ensuite respecter ces dispositions.

L’heure est venue de ramener la justice et l’honnêteté sur le marché du travail albertain.

Pour en savoir plus et pour faire connaître votre opinion, rendez-vous à teamsters987.com/honestpolicy (site en anglais)